Risques liés à la vente d’un véhicule?

Nombreuses sont les personnes qui hésitent à vendre ou acheter leur voiture via les sites de petites annonces. Cette crainte est plus que légitime car bien que permettant de toucher un plus grand nombre de personnes et ainsi d’obtenir un meilleur prix, les plateformes d’annonces entre particuliers n’assurent pas les mêmes sécurités et garanties que les professionnels.

Il convient donc de prendre le plus de précautions possible lors de l’acquisition ou de la cession d’un véhicule par le biais de ces plateformes.

Pour les acheteurs non professionnels le risque majeur est celui lié au véhicule. Il faut bien se renseigner sur le véhicule, l’essayer minutieusement et faire attention aux offres trop alléchantes. En effet un vice caché sur un véhicule, problème concernant le moteur par exemple, est souvent difficile à déceler et peut se retourner contre le nouveau propriétaire une fois la vente effectuée.

Il faut donc réunir un maximum d’informations sur la voiture mais également sur le vendeur pour s’assurer que le véhicule en vente est bien dans l’état décrit, qu’il est vendu au juste prix ou encore qu’il n’est pas volé.

Concernant les vendeurs le risque principal concerne le paiement. Les escrocs sont nombreux à écumer les sites d’annonces à la recherche de nouvelles victimes. Ils rivalisent d’ailleurs d’imagination pour pouvoir arriver à leurs fins. Un vendeur se fera souvent démarcher de nombreuses fois par des personnes mal intentionnées et la plus grande précaution est donc de mise.

L’immense majorité des transactions entre particuliers sont aujourd’hui encore réglée par chèque de banque et ce malgré l’apparition de nouvelles solutions de paiement sécurisées. Or le chèque de banque, bien qu’étant le moyen plébiscité par les banques, présente de multiples faiblesses. Il est facilement falsifiable et les escrocs ne le savent que trop bien.

La remise d’un faux chèque à plus d’une fois entrainée des conséquences financières graves pour les personnes l’ayant accepté. En effet la peine est double car dans la plupart des cas la banque et l’assurance rejettent la responsabilité du faux en affirmant que la victime a accepté le faux chèque de son plein gré.

Là encore, le vendeur doit donc réunir le maximum d’informations concernant l’acheteur mais surtout sur la banque émettrice du chèque afin de le faire confirmer.

La prudence est donc de mise lors de l’achat ou la vente d’un véhicule d’occasion sur un site de petites annonces.